Présentation du Koweït

Le Koweït est un État d’Asie situé au nord de la péninsule Arabique. Ce pays du golfe Persique a comme voisin l’Irak et l’Arabie Saoudite.
L’indépendance de l’État du Koweït a été proclamé le 19 juin 1961.
90% des revenus du Koweït provient de la production du pétrole, il s’agit en effet d’un pays membre de l’OPEP. On considère que ce petit pays du golfe Persique possède entre 8 et 10% des réserves mondiales de pétrole (100 milliards de barils), ce classant ainsi comme étant le 4eme pays producteur de pétrole de la planète.
Les recettes publiques produites par la production du pétrole permettent d’assurer aux Koweïtiens un niveau de vie nettement supérieur à la moyenne mondiale. Le PIB par habitant étant d’ailleurs supérieur à 49 000$/habitant en 2012.

La population
La population du Koweït été en 2011 fr 2,6 millions d’habitants. La majorité d’entre-eux sont arabes, mais il existe également une forte concentration de personnes d’origines indiennes, pakistanaises et philippines. La religion dominante est l’islam qui compte environ 85% de pratiquants. On y trouve également une communauté chrétienne, qui correspondrait plus ou moins à 12% de la population Koweïtienne.

L’histoire
Avec son accès facile, notamment dû à ses eaux profondes, la baie de Koweït constitue l’unique port naturel du fond du golfe Persique.

Les Perses ont baptisé la ville historique « Grèn », « Kuwayt » par les marins, c’est ainsi qu’elle est naturellement devenue Kouet, puis Koweït.

En 1715, la famille d’Al-Sabah a fondé le Koweït actuel qui au XVIIIe siècle était connue pour faire du commerce avec les Indes orientales.

Après que Bassorah fût tombé aux mains des Perses en 1776, de nombreux marchands fuient la ville pour s’installer dans la ville de Koweït. Puis très vite suivis de la Compagnie anglaise des Indes orientales, c’est ainsi que la ville a connu un enrichissement sans précédent.

Une flottille koweïtienne se lança en1826 aidée par la ville de Bassorah qui été alors assiégée. En 1841, un accord pour sécuriser les mers et interdire la traite des esclaves est conclu avec le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande.

Une flotte de la Royal Navy (Royaume-Uni ) fit escale dans la ville de Koweït en 1856. A cette occasion, les Britanniques qui était alors en guerre contre les Perses, demandèrent la mise en place d’un dépôt de charbon en échange de leur protection. Le cheikh Djaber I pris la décision de refuser cette proposition, ce qu’il a d’ailleurs toujours refusé avec n’importe quel interlocuteur. Un traité de protectorat fût conclu en 1899 avec le Royaume-Unis. Le Koweït et la Grande-Bretagne décident le 13 novembre 1914 de signer un traité d’alliance, ce qui alors conduit le Koweït a effectuer des opérations contre l’Empire ottoman. Après l’attaque d’un bateau koweïtien, le premier drapeau du Koweït fût crée par le cheikh. C’est grâce à la protection offerte par la Grande-Bretagne, que le Koweït a pu définir ses frontières avec l’Irak en 1922-1923 et s’y rattacher avec 8 îles dont la plus vaste qui est Bubiyan.

La géographie
Avec une superficie totale de 17 818 km2 (151e mondial), la plupart de la surface du Koweït est constitué de désert. La particularité de ce petit pays  de la péninsule Arabique est de ne disposer d’aucun réservoir naturel d’eau et d’aucun lac, ce qui fait de l’eau un des plus gros problèmes du Koweït.
Le port de la baie du Koweït est un carrefour stratégique pour le commerce de la région.

Le Koweït est constitué de 10 îles :

  • île de Shuwaikh (0,012 km²)
  • Île de Qaruh (0,035 km²)
  • Île de Kubbar (0,11 km²)
  • Île de Umm an Namil (0,30 km²)
  • Île d’Auhah (0,35 km²)
  • Île de Warbah (0,37 km²)
  • Île de Umm al Maradim (0,65 km²)
  • Île de Miskan (0,75 km²)
  • Île de Failaka (20 km²)
  • Île de Bubiyan (863 km²), qui a la particularité d’être reliée au contient par un pont

Le climat continental variable du Koweït en fait un pays très chaud d’avril à octobre, avec des températures pouvant excéder les 50 °C. Quant aux hivers, la température tombe parfois en dessous des 20 °C.

La politique
Le premier ministre de la monarchie constitutionnelle du Koweït est le responsable devant le parlement, qui est composé des ministres et de 50 députés élus.

Le 29 janvier 2006 le cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah qui était alors premier ministre est devenu l’émir Sabah IV. Il a ainsi pris la place de l’émir Saad, qui pour cause de santé, a été destitué par le parlement 4 jours avant. Le règne de celui-ci n’avait d’ailleurs pas excédé 9 jours, car il avait lui même succédé à Jaber III, décédé le 15 janvier de la même année.

Avant mai 2005, seul 15% de la population du Koweït avait le droit de votre, les femmes ainsi que les militaires ne bénéficiaient pas du droit de vote. C’est ainsi que le 16 mai 2005, une loi a été voté pour donner aux femmes non seulement le droit de voter mais également l’éligibilité. Le Koweït ne fait donc aucun obstacle à la féminisation de la vie publique, mais l’on remarque tout de même qu’elle avance timidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *